Accéder au contenu principal

Articles

Un joli fantôme du passé (Chapitre 13)

  Vendredi 9 juillet 2020.   17,4/20 : c’était ma moyenne générale sur l’ensemble de l’année. J’avais eu mon bac de maths, d’SVT et de français avec mention très bien, ce qui avait rendu mon père très fier de moi ! Grâce au coronavirus, j’étais très peu retournée au lycée et n’avais donc pas eu de nouvel écart de comportement. Nous avions passé le confinement tous les cinq papa, Manon, Romain, Jeanne et moi, et celui-ci qui s’était plus ou moins bien passé. Nous avions tous les nerfs à vif : papa avait peur pour sa société qui était en total stand-by, Manon était sous-tension au travail car affectée au service de réanimation et moi, je croulais sous les cours à distance, ne sachant plus où donner de la tête. De plus, l’ambiance de la maison était rythmée par les disputes incessantes de Jeanne et Romain qui rompirent d’ailleurs dès le confinement terminé. Notre départ aux Etats-Unis se ferait donc sans Jeanne ! Depuis ce fameux 11 mai, jour de leur rupture, Romain peine à retrou
Articles récents

Le tutorat de Little Princess (séance 3)

Comme vous avez pu le voir, j'ai changé le titre de cette rubrique. D'abord parce que je le trouvais trop long, ensuite parce qu'il devenait mensonger : Thomas n'est plus mon "nouveau" tuteur mais mon tuteur, tout simplement !   Nous ne nous étions pas vus depuis le lundi 7 décembre. Du 7 décembre au 6 janvier : un mois de « mise à l’épreuve » après la rouste de la dernière fois.   A peine deux jours après ce recadrage musclé, j’avais de nouveau testé Thomas, mais cette fois-ci je m’étais bien assurée que ce soit à distance. Jusqu’ici, toutes mes tentatives de rébellion avaient purement et simplement échouées, et j’en avais payé les frais. Restait ma toute dernière carte et j’hésitais vraiment à la jouer. Et puis tant pis, je me lançai.                 Depuis le début du semestre, ça ne passe pas avec ma prof d’histoire : je ne vous referai pas ici le récit de mon altercation verbale avec elle et de l’avertissement qui s’en est suivi pour moi ; mais souh