Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2020

Journal d'une étudiante accueillie (Chapitre 16)

Jeudi.
Neuf heures moins le quart, j’ouvre les yeux. Je désactive mon réveil. Zut, je déteste me réveiller avant qu’il sonne ! Mais puisque je m’étais endormie très tôt hier, il était sûr que je serai matinale aujourd’hui.
Je sortis de ma chambre en direction des escaliers. Je m’apprêtai à les descendre lorsque j’entendis des éclats de voix provenant du rez-de-chaussée. Je me fis la plus discrète possible.
J’arrivai dans le couloir et m’approchai de la chambre de mes parents dont la porte était entrouverte. J’entendis :
− Le problème est que tu es bien trop gentil avec Marie ! grondait Dana.
− Je savais que ça arriverait ! s’exclama Tom.
− Que quoi arriverait ? demanda Dana.
− Ce moment, où on se disputerait à cause des enfants.
− Je pensais qu’on avait la même vision des choses mais apparemment pas ! gronda Dana.
− Qu’est-ce que tu veux à la fin ?! Je lui ai collé une fessée pour nous avoir menti !
− Mais pas pour son insolence envers Pascal ! Et dans sa tête, elle se dit qu’elle pourr…

Journal d'une étudiante accueillie (Chapitre 15)

Mercredi.
Neuf heures. Puisque je n’ai pas cours ce matin, je n’ai pas mis de réveil. Sauf que Tom, qui est encore en télétravail aujourd’hui, n’a pas oublié que Louise et moi devions faire nos devoirs ce matin. Il vint me réveiller avec douceur après avoir réveillé ma sœur.
Contrariée d’être levée, je boudais au petit déjeuner.
− Qu’est-ce que tu as encore, Marie ?! me gronda Dana.
− Je veux aller me recoucher !
− Tu as promis de faire tes devoirs ce matin, me dit Tom.
− Il n’y en a pas beaucoup ! Je ne vais pas mettre deux heures à les faire ! J’aurais pu dormir une bonne heure de plus !
− Tu dormiras ce soir, me dit ma mère.
− Et puis d’abord, c’était injuste de me mettre une claque sur les fesses hier soir ! lançai-je à ma mère. C’est votre pote qui a commencé à me provoquer et c’est moi qui me fais gronder !
− Pascal est un adulte, tu es une ado. Dit Dana. Tu lui dois le respect, point barre. Si tu n’es pas capable d’intégrer cela, tu vas prendre plus d’une claque sur les fesses !

Nouvelle rentrée, nouvelle vie ! (Chapitre 10)

Mardi 10 septembre.


Le mardi est VRAIMENT mon jour préféré de la semaine. Madame Kelly est un amour de prof : c’est d’ailleurs la seule qui n’a pas élevé la voix ni la main depuis la rentrée et qui sait tout de même se faire respecter. Elle nous met à l’aise et nous avons instauré une bonne complicité avec elle !

Tout naturellement, les deux heures d’anglais puis les deux heures de littérature anglaise se passèrent à merveille. Quatre heures de cours avec Madame Kelly, c’est bien plus agréable qu’un seul quart d’heure avec Monsieur Nicolas ou Monsieur Jean ! La détente est au rendez-vous et je me promis même de faire de mon mieux pour exceller dans ces matières : je tiens à ce que Madame Kelly soit fière de moi ! Cela fait du bien d’aller en classe sans avoir la boule au ventre, sans se dire que la moindre incartade pourrait conduire à se retrouver les fesses rouges devant toute la classe !

En parlant de « fesses toutes rouges », cela me paraissait vraiment étrange que les miennes ne me …