Accéder au contenu principal

Journal d'une étudiante accueillie (Chapitre 21)



Mercredi.

 

   J-2 avant le retour de Tom et Dana, J-4 avant ma confrontation avec eux. La tension monte… Après tout, peut-être que je me faisais des films et que j'allais « juste » recevoir une bonne fessée comme cela a déjà été le cas… Mais mon intuition me disait que ce ne serait pas juste une bonne fessée. Ce serait LA fessée du siècle, et Tom me la donnerait dimanche.

 

   La journée se passa sans réel accroc et heureusement pour moi. Néanmoins, j’appréhendais de rentrer à la maison : Tom et Dana, qui n’ont pas pu appeler hier, appelleront ce soir. Et ils sauront pour ma mauvaise note d’hier. Même si un océan me séparait d’eux, j’avais vraiment peur de leur réaction.

 

   Durant le dîner, nous discutions tranquillement de la journée d’aujourd’hui quand Kyle tilta :

-          Marie ! You took tes médicaments, I hope !

-          Heu… Il se peut que je les aies oubliés…

Kyle soupira et me gronda :

-          Your maladie is chronique ! Tu should avoir l’habitude de take tes médicaments !

-          Je sais… Je vais faire attention…

-          Go les chercher !

-          Je n’ai pas le droit de bouger pendant le repas…

Kyle me laissa tranquille jusqu’à ce que je finisse de manger. Cependant, à la fin du repas, pendant que mes sœurs débarrassaient la table, il revint à la charge :

-          Go chercher your médicaments !

-          Ça ne sert plus à rien, répondis-je. Il faut les prendre au début ou au milieu du repas…

En réaction à ma réplique, Kyle me choppa par le bras et me colla trois bonnes claques sur les fesses. Vu que je commence à m’endurcir, ces claques ne me firent guère d’effet ; mais je déteste quand même recevoir des claques comme ça, à la volée ! Non mais oh ! 

Je pris néanmoins en compte l’avertissement de mon cousin :

-          If tu les oublies again, tu auras a very good spanking on my knees ! Do you understand me ?!

-          Euh oui, mais si tu continues à trop parler anglais, ça va devenir difficile…rétorquai-je en toute sincérité.

-          It’s bedtime for you ! annonça Kyle, ignorant ma remarque.

-          Mais… Je voulais parler à mes parents…

-          Je leur dirais que I give you a punition, because you n’as pas pris your médicaments !

-          Mais Kyle…

-          You protestes ?!

-          Non mais…

-          Au lit !

-          Mais Kyle…

Je pense que je n’avais pas saisi à quel point mon cousin était en colère : j’allais bientôt le savoir. Kyle me baissa mon legging et ma culotte d’un coup sec, m’attrapa par le bras et s’assit sur une chaise de la salle à manger avant de me basculer en travers de ses genoux. J’eus droit à une fessée en bonne et due forme, qui me fit rapidement monter les larmes aux yeux. Quand Kyle me releva, je n’avais plus du tout envie d’ouvrir la bouche. J’avais eu ma dose pour la journée, et ça faisait suffisamment mal comme ça !

-          I te jure que if you protestes again, I’ll take le paddle ! me gronda mon cousin. Au lit ! Now !

Je me rhabillai et montai dans ma chambre en me frottant les fesses. 

Lorsque Louise vint discrètement me rendre visite pour me dire bonne nuit, je lui demandai :

-          Qu’est-ce qu’il a Kyle, aujourd’hui ?! Quand il est arrivé à la maison il y a quelques jours, c’était un nounours adorable et là, c’est devenu un fesseur redoutable !

-          Tout à l’heure, quand tu faisais tes devoirs dans ta chambre, Anaïs et lui se sont violemment disputés, m’expliqua ma sœur. Anaïs l’a vivement insulté, Kyle lui a fait goûter au paddle… Tu sais, celui que papa et maman ont acheté aux Etats-Unis… ! ça a duré au moins une bonne demi-heure, Kyle était furieux ! Et depuis, il n’a pas décoléré… Le fait que tu oublies tes médicaments était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase !

Je comprenais mieux pourquoi Ana avait du mal à tenir assise au dîner. Je rétorquai :

-          Mais je n’y suis pour rien, moi s’il s’est disputé avec Ana !

-          Je sais, Marie…

-          Bon, laisse tomber. Tu pourras me dire ce que papa et maman auront dit pour ma mauvaise note ?

-          Tu veux vraiment le savoir ?

-          Lou, j’ai besoin de me préparer psychologiquement à leur retour. Donc oui, je veux vraiment savoir.

-          D’accord, je te dirai, accepta ma sœur. Je te laisse : si Kyle apprend que je suis venue te voir, je vais me retrouver avec les fesses toutes rouges, moi aussi !

-          Oui, file !

Louise n'en eut pas le temps : ayant entendu du bruit, Kyle débarqua dans ma chambre en deux temps, trois mouvements. Il gronda Louise, la choppa par l'oreille et lui annonça :

- You aussi, you want faire un little tour on my knees ! No problem !

Avant de sortir de ma chambre avec Louise, Kyle me prévint que j'avais intérêt à dormir si je ne voulais pas rencontrer le martinet. Je ne savais pas quelle mouche l'avait piqué aujourd'hui mais préférant la précaution, je lus un peu, puis m’endormis en quelques minutes.

 

A suivre…


*Note : ma rentrée universitaire ayant lieu lundi, il me sera difficile de tenir cette cadence imposant un chapitre par semaine… Je ferai de mon mieux ! Peace. L.P.*

Commentaires